On a de petites remarques de nos amis qui se plaignent du silence de ce blog depuis ces derniers temps... et bien sachez qu'on va y remédier ! En plus, 2013 à Marseille... on va avoir de quoi vous raconter et vous montrer !!

 

En attendant, par une belle journée de décembre, nous voila parties pour l'Aventure... et on ne croyait pas si bien dire !

Nous avons choisi d'aller vers le rocher de Roquebrune sur Argens car cette montagne (visible de l'autoroute quand on va à Nice) nous a toujours paru merveilleuse... et très attirante. Un petit guide de randonnées (édité en 2001) en parlant du "Saint trou" disait :

PC303038

Il fallait parait-il prévoir une lampe de poche... qu'à cela ne tienne et nous voila parties !

A 5 minutes du parking on était déjà dans l'ambiance... les ruines d'une chapelle...

PC302987

.. d'énormes arbres... et de non moins énormes fissures dans la montagne... quelle ambiance impressionnante et mystérieuse !

PC302989

Puis nous arrivons en vu du Saint trou : une fissure qui s'enfonce dans la montagne, large comme nos épaules... tiens ?? par-terre nous trouvons une échelle de piscine abandonnée... quelle idée de trimbaler une échelle jusqu'ici... nous comprenons mieux en découvrant que pour accéder à l'entrée du saint trou... il faut franchir un petit pas d'escalade... qui nous fait dire que rebrousser chemin ne se ferait pas sans peines, si c'était nécessaire...

Bref, pousse aux fesses, tire aux bras.. nous passons...

Et nous voila, marchant dans le noir absolu, uniquement éclairées par la lampe de poche, dans les entrailles de la terre... tan tan tan...

Le pain blanc n'a pas duré longtemps... nous arrivons.. sur un "mur"...  le passage semble continuer plus loin comme l'indiquent de vagues flèches... mais vers le haut ! Et nous voila encore en train d'escalader un passage de 2-3m de haut... "assez technique" (comme disent les grimpeurs) pour deux nanas non préparées, en chaussures de rando et à la lampe de poche !

Bref, au bout d'un moment, nous franchissons ce mur et nous retrouvons sur une plate-forme étroite.... et le seul moyen de la quitter est de... ramper dans un boyau de 2 m de long et disons... 50 cm de diamètre !!! Bon, le point positif, c'est que le sol de ce boyau est très propre et sans la moindre toiles d'araignées ! Allez zou... le parcours du combattant continue !

Inutile de vous dire que depuis un petit moment déjà, nous pestons contre le guide de rando qui nous a bien induites en erreurs !!

A la sortie du boyau nous arrivons dans la grande salle tant attendue, à la lumière... mais évidemment, rien est encore fait !! Il nous faut encore franchir un passage délicat où, à la moindre chute, nous nous foulons une cheville en tombant dans un chao de rochers c'est sûr ! Au dessus de nos têtes les chauves-souris commencent à s'agiter et on entend de petits cris étranges...

Bref, après encore quelques efforts, et donc presque 1 h 30 passées à l'intérieur, nous revoyons le ciel avec un certain plaisir !

PC303001

On est contentes d'êtres sorties de là... et en plus sans s'engueuler !!

Nous grimpons un peu et trouvons un coin sympa pour pique-niquer avec vue sur la vallée... sympa !
Bon, il ne faudrait pas le dire, mais nous avons aussi vue sur l'autoroute.. avec le fond sonore qui l'accompagne...

PC303007

Nous allons encore un peu plus haut et c'est magique ! La pierre est rose, il fait doux... c'est très sympa !

 

PC303015

En rentrant, ni une ni deux... nous corrigeons le guide qui est obsolète, histoire que personne d'autre ne se fasse avoir comme nous !

PC303041

Voila... 2012, tu peux y aller, on a fini... et vive 2013 !